accueil actualité jurisprudence articles
 
 
 
Rubrique : universitaires - doctrines / Branche : droit de la concurrence et de la distribution / Domaine : commerce électronique BtoC
Citation : Eve Matringe , Faut-il supprimer l’article L. 34-2 C. Postes et communications électroniques ? , Juriscom.net, 13/10/2011
 
 
Faut-il supprimer l’article L. 34-2 C. Postes et communications électroniques ?

Eve Matringe

édité sur le site Juriscom.net le 13/10/2011
cette page a été visitée 3270 fois

L'étude de différentes modalités de mise en œuvre de l'article L. 34-2 CPCE conduit à penser que ce texte est inutile. Fondé sur la durée de conservation des données de communication électronique, il s'avère que les litiges où il est invoqué ne nécessitent pas de telles productions, les preuves étant constituées de façon classique par des courriers, des conventions, des factures, des témoignages ou l'aveu du débiteur. Par ailleurs, sa mise en œuvre n'est pas évidente en raison de son champ d'application restreint et de la nécessité de le conjuguer avec le droit commun de la prescription. Enfin, l'extension de son champ d'application par voie contractuelle s'avère extrêmement complexe en raison des règles visant à protéger l'usager cocontractant. Facteur de complications et générateur de contentieux, pourquoi ne pas le supprimer au profit des délais de droit commun ?


Les décisions référencées dans cet article sont en ligne ici

 

 


Téléchargez le document au format PDF : cons20111013.pdf

[pour enregistrer le fichier, cliquez sur le bouton droit de la souris et sélectionnez "enregistrer la cible sous..."]

 

 

accueil :: actualité :: jurisprudence :: articles :: présentation :: newsletter ::
liens :: contact :: design

© juriscom.net 1997-2010
Directrice de la publication : Valérie-Laure Benabou
Rédacteurs en chef : Mélanie Clément-Fontaine et Ronan Hardouin
Fondateur : Lionel Thoumyre
design blookat studio